Comment optimiser son site e-commerce pour le référencement ?

Penser référencement dès la conception du site.

optimisation referencement

Bien souvent, je dirais même dans plus de 90 % des cas, un site e-commerce est créé avant d’avoir été pensé à son référencement. Le chef de projet pense généralement que cela fonctionne ainsi : création du design > développement du site > référencement, mais cela se traduit inévitablement par une perte de temps et donc d’argent, car il faudra retravailler une partie plus ou moins importante de la conception du site.

Le référencement d’un site e-commerce doit être pensé en amont et il doit être parfaitement cohérent avec le développement du site, car le code et le contenu jouent énormément sur le référencement. Nous verrons donc à travers cet article les bonnes pratiques à suivre pour optimiser au mieux son site marchand pour le SEO.

LIRE L’ARTICLE.

Pourquoi faire du référencement SEO et pourquoi sur le long terme ?

Votre référencement, mieux vaut le confier à un spécialiste SEO.

Le référencement, c’est comme un paquebot. Cela met un certain avant d’atteindre la vitesse de croisière. Pour que votre cible affiche des scores de visibilité raisonnables, il faut donc plusieurs mois.

Il est important de travailler le référencement naturel de votre site de manière continue et durable. C’est un travail fastidieux qui doit être de préférence réalisé par un professionnel. D’abord parce que votre rôle est de vous consacrer à votre business, mais aussi pour éviter de pénaliser votre site en utilisant une mauvaise stratégie.

Vous devez référencer votre site parce que :

Les moteurs de recherche doivent vous indexer.

Google fait confiance aux internautes. Plus ils auront effectué de liens vers votre site, plus celui-ci sera pertinent pour Google. Sachant que 70 % des visites proviennent des moteurs de recherche, il est donc primordial de générer ces backlinks.

Le web est gigantesque.

En janvier 2012, il y avait 580 millions de sites sur le web mondial, dont 175 millions actifs. Et en Belgique, il y en a plus de 650.000, dont ± 500.000 sont des sites professionnels.

Sans référencement, votre site ne serait qu’une goutte d’eau dans l’océan.

Votre site doit apparaître rapidement.

Le référencement devient efficace quand vous apparaissez dans les trois premières pages des SERP’s (Search Engine Results Page). 92 % des clics sont réalisés sur ces pages et la première page à elle seule récolte 68 % des clics).

Vos concurrents ne restent pas les bras croisés.

Bien conscients que le référencement naturel est une obligation, vos concurrents y travaillent de manière constante. Arrêter de faire du référencement, c’est offrir votre place à l’un d’eux, plus actif que vous, produisant du contenu et des backlinks.

Vous améliorez les scores de vos campagnes AdWords.

Bien référencé, votre site apparaîtra dans les SERP’s en même temps que votre annonce AdWords, doublant ainsi les possibilités de clics. C’est important, car le nombre de clics sur les résultats naturels est bien supérieur à celui sur les liens sponsorisés.

Attention aux miroirs aux alouettes.

Le référencement naturel est un travail continu et fastidieux. Or, certains prestataires proposent d’inscrire par exemple votre site dans 10.000 annuaires de qualité pour la modique somme de 29 €.

Au mieux, ce type d’offre est inefficace, au pire, elle peut conduire votre site dans la Sandbox de Google, le faisant sérieusement rétrograder dans les SERP’s.

Ceci n’est qu’un exemple parmi d’autres techniques de référencement abusif regroupées sous le vocable de « Spamdexing », stratégie visant à tromper les moteurs de recherche.

L’ajout de mots-clefs invisibles pour l’internaute dans les pages (texte blanc sur fond blanc), la sur-optimisation des mots-clefs (Keywords stuffing), la mise en place d’une ferme de liens, la création artificielle de sites amis pointant vers le site à référencer, la présentation aux robots de recherche d’une page sur-optimisée, différente de celle affichée pour les internautes (Cloaking), etc.

Lire l’article du Journal du Net.

Positionnement web vs Réseaux sociaux pour les PME.

Pourquoi faire un investissement en positionnement sur les moteurs de recherche avant de le faire sur les réseaux sociaux ?

À l’heure des médias sociaux, beaucoup de compagnies voient un potentiel grandissant par rapport aux médias sociaux. Ces compagnies disent vouloir hausser leur visibilité internet, mais mettent de moins en moins d’importance sur les résultats de recherche, trouvés sur les moteurs de recherche, comme outil marketing, et de plus en plus d’importance sur les réseaux sociaux. Elles disent qu’utiliser les médias sociaux est une méthode parfaite pour informer la clientèle cible des nouveautés importantes de la compagnie et, en même temps, la fidéliser à la marque.

Vrai! Mais le but premier d’être présent et de faire de la publicité sur internet n’est-il pas de transformer un client potentiel en client qui paie pour le service ou le produit commercialisé ?

Ce que plusieurs compagnies ne comprennent pas encore, c’est qu’il est beaucoup plus difficile d’attirer de la nouvelle clientèle sur les réseaux sociaux que par un bon référencement sur les moteurs de recherche.

Voici quelques raisons pour lesquelles une PME devrait concentrer ses efforts sur les techniques de référencement internet conventionnelles pour améliorer leur positionnement sur les moteurs de recherche.

LIRE L’ARTICLE.

Le retour de la revanche des blogs.

Google

De l’importance des blogs pour le référencement.

Plébiscité dans les années 2005, les blogs ont petit à petit perdu de leur aura pour finir complètement dans l’ombre de Facebook ou Twitter. La vérité est que le blog est un support qui fait peur (“on va me critiquer dans les commentaires“) et qui intimide (“il faut impérativement définir une ligne éditoriale“), les marques s’en sont donc éloigné pour concentrer leurs efforts sur des plateformes a priori plus simples d’accès (Facebook, Twitter, TumblR, Pinterest…). Pourtant je n’ai eu de cesse de rappeler que la légitimité de ce support (Non, les blogs ne sont pas morts, bien au contraire !) de même que la qualité des conversations qui y sont hébergées (Des commentaires aux communautés verticales).

LIRE L’ARTICLE.